Lettres d'amour

Cher « Capitale »…

21 septembre 2021
Illustration par Jason Hoffman pour Z

Quand une experte du shaker – déjà multi-récompensée pour son bar à cocktails parisien – ouvre un coffee-shop qui donne envie d’y revenir absolument tous les jours. Je ne vais pas écrire que c’est le meilleur coffee shop de Paris mais quand même, je le pense très fort.

…tu es ouvert depuis cet été seulement mais tu es déjà un indispensable de ma semaine. Des cafés et des coffee-shops, il y en a des pas trop mal et plus près de chez moi mais tu a mis la barre tellement haut que j’aligne sans me plaindre les 13 minutes de marche qui te sépare de mon domicile. 13 minutes qui ne sont pas grand chose à côté des raisons qui me poussent à venir te voir tous les weeks-ends ou presque, et puis en semaine aussi parfois :  

  • Parce que je n’ai jamais mangé une gaufre aussi aérienne (et croustillante) et que toutes les personnes emmenées ici jusqu’à présent acquiescent
Une gaufre aérienne et croustillante accompagnée de crème crue et confiture
  • Parce que le duo crème crue – confiture maison (destiné à la gaufre) est diabolique et que cette vaisselle façon coquille d’oeuf est très mignonne
  • Parce qu’on a beau être dans une adresse branchée (ta patronne fait venir le Tout Paris des foodies dans son bar Combat), ta serveuse new yorkaise Francesca envoie des good vibes pas snob 
  • Parce que les clients snob qui entrent chez toi le sont un peu moins quand ils repartent 
  • Parce que même le chocolat chaud est différent : délicieux (on s’y attend) car surmonté de chantilly, de crème crue et d’un peu de fleur de sel 
Mesdames et Messieurs, LE chocolat chaud de Capitale – photo EZ
  • Parce que ce croissant salé fourré de jambon, de moutarde et de plein d’autres petites choses a rendu mon fils de 7 ans complètement addict
  • Parce que tu as le mot de passe wifi le plus mignon qui soit 
  • Parce que ta carte des boissons est étendue et originale, même si on ne boit pas d’alcool 
  • Parce qu’on sent que tes employés sont bien traités
  • Parce que je pourrais regarder toute la journée ta cheffe de cuisine travailler avec sa toute petite poêle 
  • Parce que ta playlist de 53h15 (Grumble Boogie Loves You) est formidable, et ce ne sont pas les cuisiniers qui chantonnent dessus qui diront le contraire
  • Parce que même avec un oeuf au plat et un peu de ricotta (fraîche), tu illumines un déjeuner (même Le Monde l’a écrit récemment
  • Parce que le pain (qui provient de chez le restaurateur et boulanger sur le retard Thierry Breton) est toujours bon et correctement toasté
  • Parce qu’on peut passer la journée à travailler grâce aux prises électriques à l’intérieur et que l’odeur de pastrami tout chaud vaut tous les co-workings de Paris 
  • Parce que tu es une adresse capitale et pas seulement parce que c’est marqué sur ta devanture 

À bientôt cher « Capitale ».

Capitale – 10, rue Pradier 75019 Paris

Rédacteur en chef Z
Ezéchiel Zérah a dirigé par le passé les pages gastronomie de L'Express mais il est surtout fier d'avoir écumé les 52 camions pizza de Marseille. Quand il n'est pas en train de se demander ce qu'il mange dans les rues de l'Iran ou du Pakistan, ce fan de statistiques culinaires sillonne les grands restaurants de l'Hexagone (20 trois étoiles Michelin, 31 deux étoiles).