Un grand week-end à Londres en 16 adresses

16 juin 2022
Illustration pour Z par Valeriia Potaichuk.

Notre critique gastronomique a filé en Eurostar pour un marathon découverte de la cuisine de Londres durant une semaine. Il partage ses grands coups de cœur à travers ce city guide éclectique fort de nouveaux restaurants (mais pas que).

Croquer dans un sandwich falafel extra-terrestre

Le fameux falafel de Pockets

En une bouchée, ce sandwich falafel s’est hissé à la première place du genre et j’écris ça des semaines après l’avoir mangé. La joyeuse bande d’Israéliens derrière ce kiosque situé au sein du Netil Market ne prépare pas seulement des sauces maison bien pensées, elle a imaginé un pain fabuleux qui est cuit et maintenu à la vapeur. Vous n’avez jamais goûté ça auparavant (et moi non plus), on dirait un énorme coussin au moelleux infini. Venez tôt, voire à l’avance, les gens se refilent le mot. Et puisque vous êtes au Netil Market, pensez à commander au stand d’à côté spécialisé dans la cuisine mexicaine : cela marche dès le petit déjeuner et tout est fait maison, jusqu’aux saucisses qui garniront vos tacos.

Pockets – Netil Market, 13-23 Westgate St, London E8 3RL, Royaume-Uni – Page Instagram – 8 £
Sonora Taquería – Page Instagram

Se dire que l’on n’avait pas mangé aussi bien italien depuis longtemps

L’artichaut frit chez Ombra

C’est peut-être la meilleure table italienne du moment à Londres. A part les desserts en deçà, tout est exceptionnel : le gnocco fritto (sorte d’oreillette salée originaire d’Emilie-Romagne) surmonté de mortadelle de sanglier, l’artichaut frit à la romaine à effeuiller comme des chips, les pâtes fraîches bien sûr…

Ombra Bar & Restaurant – 1 Vyner St, Bethnal Green, London E2 9DG, Royaume-Uni – Site internet – Grignotages et antipasti 2,3 à 16 £, plats 14 à 33 £.

Changer d’avis sur l’english breakfast

Petit déjeuner tradi chez Norman’s.

Quand des cuisiniers passés par des restaurants gastronomiques se prennent de passion pour les cafés anglais populaires et dans leur jus, cela donne Norman’s, une création qui met exactement les mêmes plats à la carte (le bon vieux petit déjeuner britannique très copieux, le fish and chips, le sandwich… aux frites !) que l’inspiration originale si ce n’est que tout est maison. Une adresse à la fois nouvelle et vintage qui fait le bonheur des curieux sur Instagram, où Norman’s compte près de 45 000 abonnés. Petite précision, si jamais : il n’y a pas de wifi. Pour un petit déjeuner à l’anglaise encore plus dans son jus et pas récent cette fois : E Pellicci, une madeleine de Proust pour beaucoup de puristes locaux, et même des touristes de passage enchantés par cette plongée britannique comme on se l’imagine.

Norman’s cafe – 167 Junction Rd, Archway, London N19 5PZ, Royaume-Uni – Page Instagram – Comptez 10,50 £

E Pellicci – 332 Bethnal Green Rd, London E2 0AG, Royaume-Uni – Site internet – A partir de 9,95 £ le menu breakfast

S’improviser « cookie-ologue »

Londres est une ville très solide en matière de cookies et même dans les chaînes type Ben’s, ils sont très bons. Néanmoins, le top du top à l’heure actuelle est sans doute Crème, une petite enseigne minimaliste et design qui vend des cookies vraiment bombés (mes préférés : chocolat blanc-miso, et chocolat au lait) croustillants à l’extérieur et très fondants à l’intérieur. Cocorico, le chef pâtissier est français, il s’appelle Damien Leroux et a roulé sa bosse auprès d’Alain Ducasse dans ses restaurants 3 étoiles Michelin de Monaco et de Londres.

Crème – 4 D’Arblay St., London W1F 8DJ, Royaume-Uni – Page Instagram – 22 £ la boîte de 6

S’asseoir chez Towpath, quoi qu’il arrive

Les œufs à la sauge de Towpath 

Mon coup de cœur parmi cette liste de coups de cœur. Au détour d’une rue, ce café apparaît, niché en bordure de canal. C’est un peu la version londonienne des terrasses de cafés parisiens mais avec tant de petites choses géniales qu’on en oublie les versions françaises : verre chocolat chaud excellent, jus d’orange sanguine de même facture, œuf au plat à la sauge à se damner (ne ratez pas ça !), toastie débordant de fromage à tremper dans une confiture de coings, brownie au-dessus de la concurrence (et pourtant Dieu sait que Londres sait y faire)… La gentillesse de la patronne, Lori De Mori, et de son équipe n’est pas étrangère à ces belles ondes qui séduisent jusqu’à des stars de la télé. Un must, point barre.

Towpath – 42 De Beauvoir Cres, London N1 5SB, Royaume-Uni – Site internet

Suivre la route du réconfort

Le poulet frit chez Kricket

C’est l’un des plats préférés des foodies londoniens : le poulet frit à l’indienne de chez Kricket, un restaurant à la jolie déco moderne. Il est servi avec des petits pickles sucrés-salés et surtout, une cassolette de mayonnaise aux feuilles de curry. Je connais des pâtissiers français travaillant dans des grands restaurants qui s’en font livrer plusieurs fois par semaine… Pour toujours plus de comfort food, voilà également d’autres adresses très recommandables : Smokestak et son brisket beef bun, soit un sandwich avec une viande cuite façon barbecue texan. Marche très bien après une soirée arrosée. Pour un peu plus d’aventures, il y a les wings de poulet et la sauce chili au poisson du restaurant Smokegoat. Il faut s’habituer à l’odeur de poisson fermenté, mais c’est là aussi délicieux. A arroser de bière cette fois.

Kricket – 3 adresses à Londres – Site internet – 10,50 £

Smokestak – 35 Sclater St, London E1 6LB, Royaume-Uni – Site internet – 11,50 £

Smoking Goat – 4 Shoreditch High St, London E1 6JJ, Royaume-Uni – Site internet – 7 £

Dîner au Wolseley

Nous sommes ici dans une grande brasserie européenne telle que fantasmée par les Anglais. Habillez-vous de la plus belle des manières, car de cela dépendra votre placement dans la salle et votre serveur ou maître d’hôtel attitré. Le Tout-Londres vient y petit-déjeuner (un livre désormais emblématique a d’ailleurs été consacré au repas matinal ici), mais j’aime aussi y venir au dîner, d’autant qu’on peut également commander le fameux kedgeree (21,75 £), un plat roboratif d’inspiration indienne avec un œuf poché, du riz, une crème au curry et du haddock (attention, demandez l’œuf vraiment bien coulant). Ne faites pas l’impasse sur l’excellent crumble aux fruits et son grand pot de crème anglaise.

The Wolseley – 160 Piccadilly, St. James’s, London W1J 9EB, Royaume-Uni – Site internet

Penser que Londres est l’autre capitale de la viennoiserie

En quelques années, la capitale britannique est devenue l’un des épicentres mondiaux de la boulangerie, y compris en matière de pains au chocolat et croissants. Pour la faire courte : c’est ici que j’ai mangé mes meilleures viennoiseries (et à Melbourne, je l’avoue, dans la désormais célèbre boutique Lune). Le choix est vaste : Miel Bakery pour un kouign amann, Pophams Bakery pour un roulé au sirop d’érable et au bacon ; Flor (mon chouchou) pour à peu près de tout, mais particulièrement le lardy bun et le petit gâteau au sucre brun (brown butter cakes) ; enfin Arôme, pour des viennoiseries saisonnières aux fruits (celle à l’ananas goûtée récemment était démente). Avantage des meilleures boulangeries londoniennes sur leurs cousines françaises : le café y est toujours excellent.

Pophams Bakery – 3 adresses – Site internet

Miel Bakery – 57 Warren St, London W1T 5NR, Royaume-Uni – Site internet

Flor – Voyager Estate South 6, Spa Rd, London SE16 4RP, Royaume-Uni (les vendredis et samedis uniquement) – Site internet

Arôme – The Yards Covent Garden, 9 Mercer St, London WC2H 9QJ, Royaume-Uni – Page Instagram

Redécouvrir la cuisine indienne

Cocktail au comptoir de Bibi.

C’est la nouvelle adresse préférée des journalistes gastronomiques. « Une nouvelle force révolutionnaire dans la cuisine anglo-indienne », avait titré le vénérable Financial Times en novembre 2021 (Bibi a par ailleurs récemment gagné le prix de l’ouverture de l’année et s’est illustré à la 5e place des 100 meilleurs restaurants du Royaume-Uni selon les National Restaurant Awards). Les cocktails pétillants et sans alcool sont inspirés et surtout délicieux (l’un à ananas caramélisé, l’autre avec du jus de citron et du fruit de la passion). Et c’est le cas aussi pour la partie solide, à commencer par ces longues chips que l’on vient tremper dans une sauce herbacée et jusqu’aux desserts qui mélangent tradition et modernité (je vous laisse la surprise). N’hésitez pas à demander les places au comptoir (très chic, comme le reste du décor), elles sont confortables et la vue sur les cuisines est plongeante.

Bibi – 42 N Audley St, London W1K 6ZP, Royaume-Uni – Site internet – Menu dégustation 89 £

Rédacteur en chef Z
Ezéchiel Zérah a dirigé par le passé les pages gastronomie de L'Express mais il est surtout fier d'avoir écumé les 52 camions pizza de Marseille. Quand il n'est pas en train de se demander ce qu'il mange dans les rues de l'Iran ou du Pakistan, ce fan de statistiques culinaires sillonne les grands restaurants de l'Hexagone (20 trois étoiles Michelin, 31 deux étoiles).